La rue idéale dans une capitale déchue

Nous quittons dans un TGV flambant neuf l’ancienne capitale des Tsars. La ville aux gloires passées s’active pour effacer les stigmates d’une longue période communiste. On consomme désormais à l’occidentale et les gros 4×4 rugissent de réussite sur les grandes avenues.

En attendant, les vestiges impériaux s’effritent lentement malgré les campagnes de rénovations tous azimuts. La rue Rossi, « idéale » (22m de large pour des façades de 22m de haut) attend qu’on prenne soin d’elle.

JiCé Écrit par :

2 Comments

  1. Christine Chevreux-Diedrich
    22 juillet 2019
    Reply

    Quelle belle photo mon jicé !

    • dbourrion
      24 juillet 2019
      Reply

      C’est Olivier qui l’a prise ????

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.